logo article ou rubrique
Construire collectivement et à l’oral le sens d’un texte

Nous proposons ici deux dispositifs pour travailler sur des textes et en construire collectivement le sens à l’oral.

Article mis en ligne le 2 juin 2019
dernière modification le 27 juin 2019

par pcheynet

  Présentation des dispositifs

  Dispositif 1

Description rapide : chaque élève d’un groupe de 4 lit le texte une ou deux fois. Un premier élève prend la parole et essaie, par le souvenir, de dégager les principales idées du texte le plus précisément possible. Deux autres élèves ont pour tâche, à partir de leurs souvenirs également, de l’aider à reconstruire le sens le plus précisément possible. Le quatrième élève, texte sous les yeux, relance, propose, corrige les tâtonnements des trois autres. Après une relecture individuelle de vérification, un membre du groupe est chargé de synthétiser le texte à l’oral, soit devant le groupe, soit devant la classe.

Objectifs

  • Comprendre le sens d’un texte
  • Mobiliser sa mémoire
  • S’exprimer à l’oral

Durée  : variable selon les modalités de mise en œuvre de l’activité 

Contexte  : en classe entière

Déroulement détaillé de l’activité

1/ L’enseignant explique le dispositif et forme des groupes de 4 élèves

2/ Les élèves lisent les articles 1 ou 2 fois

NB1/ Variante possible : pendant la lecture, les élèves notent 5 "mots mémoires" pour les aider à se souvenir (notions clefs). La première partie des échanges consiste à comparer ces ‘‘mots mémoire’’ et à justifier ses choix.

NB2/ chaque groupe peut avoir un article différent sur un même thème ou des groupes peuvent partager un même article

NB3/ il peut être nécessaire de limiter le temps imparti à cette étape

3/ Sans regarder le texte, 1 élève évoque, de mémoire, les principales idées du texte.

4/ Deux autres élèves l’aident, le corrige, le complète

5/ Le 4ième élève dispose du texte et corrige les tatônnements des 3 autres

6/ Après avoir relu le texte, le premier élève en présente le contenu à la classe entière

NB/ On peut envisager d’autres modalités de restitution, par exemple un enregistrement audio que l’enseignant pourra faire écouter à la classe.

  Dispositif 2

Description   : les élèves forment des groupes de trois, chacun ayant un rôle bien défini : un est journaliste, l’autre est contrôleur, le troisième auditeur. L’enseignant propose un article au journaliste ou le laisse choisir l’article dans une sélection. Le journaliste et le contrôleur lisent silencieusement l’article. Pendant ce temps, l’auditeur a des activités de lecture libre, ou éventuellement contrainte. Après cette lecture, le journaliste expose le contenu de l’article à l’auditeur de son groupe qui pose toutes les questions qu’il souhaite. Ce questionnement permet de révéler les incompréhensions et les confusions, dus à une lecture insuffisante ou à des formulations peu précises. Dans cette phase, le contrôleur qui était en situation d’écoute pendant l’exposé peut intervenir pour aider le journaliste. Il a l’avantage d’avoir eu accès à une version lue et une version orale de l’article et d’être plus disponible aux échanges entre ces deux camarades.Le contrôleur et le journaliste relisent l’article avant que celui-ci ne le présente à l’ensemble de la classe, épaulé si besoin par le contrôleur. 

On peut systématiser cette activité pour que les élèves puissent, au cours d’une séquence, tenir les différents rôles, comme on le suggère dans le tableau suivant. Mais les modalités de restitution sont alors à repenser. Plutôt que d’intervenir devant la classe, l’élève enregistre sa présentation de l’article avec le soutien du contrôleur.

Proposition d’organisation de l’activité*

Journaliste X Lit l’article 1  Z lit l’article 2  Y lit l’article 3
Contrôleur Y Lit l’article 1  X lit l’article 2  Z lit l’article 3
Auditeur  Z Choisit entre l’article 2 et 3  Y choisit entre l’article l’article 3 et 4  X lit l’article 4

* Pour chaque groupe de 3 élèves (X, Y et Z), on compte 3 rôles (journaliste, contrôleur, auditeur), et on prévoit 4 articles (1, 2, 3 et 4)

 

  Intérêts de ces dispositifs

Les cours de SES reposent fréquemment sur l’étude de dossier documentaires comprenant principalement des extraits d’ouvrages ou d’articles scientifiques, d’articles de presse et de documents statistiques. Les textes sont généralement étudiés à partir d’un questionnement proposé par le manuel ou l’enseignant. Cette analyse des textes se fait souvent à l’écrit et à l’oral : l’enseignant demande à ses élèves de lire le texte et de répondre à des questions à l’écrit (à la maison ou en classe) puis la mise en commun et la correction s’effectue à l’oral, en classe. Parfois, ce travail se fait entièrement à l’oral : les élèves lisent le document, l’enseignant pose des questions, organise la prise de parole des élèves, valide, conteste, complète et synthétise pour construire par le dialogue le sens du texte. 
Mais de nombreux enseignants remarquent que les élèves éprouvent des difficultés à construire le sens d’un texte, à éviter la paraphrase, à se mettre à distance du texte et à se l’approprier. D’autre part, la construction du sens d’un texte en classe entière est aussi un exercice difficile. Tous les élèves ne s’engagent pas également dans ce type d’activité, certains restent passifs, se contentant de noter les réponses aux questions ou la synthèse.
Nous proposons ici deux dispositifs pour travailler sur des textes et en construire collectivement le sens à l’oral. Ces activités ne comportent pas nécessairement de dimension numérique mais nous les exposons car elles contribuent à d’améliorer les compétences des élèves dans de multiples dimensions : engagement de l’élève, prise de parole, argumentation, distanciation et appropriation du contenu d’un texte, etc. Ces dispositifs sont inspirés de travaux menés par des enseignants de cycle 3. http://eduscol.education.fr/cid102485/francais-cycle-exprimer-oral.html

Auteur : Pascal Cheynet