logo article ou rubrique
Réaliser des oraux de rattrapage

En demi groupe, un élève présente devant la classe un oral de rattrapage, préparé en conditions réelles. Sa prestation est analysée en classe.

Article mis en ligne le 27 juin 2019

par pcheynet

Durée  : 1h.

Objectifs

  • Apprendre à structurer son raisonnement, à clarifier l’expression de ses idées.
  • Prendre conscience de l’image que l’on renvoie lors d’une prise de parole.
  • Se préparer aux épreuves du second groupe du baccalauréat.

Programme : le travail peut être fait sur tout chapitre du programme de terminale. Les premières séances ont été faites
sur des sujets modifiés pour ne porter que sur un chapitre, les suivantes portent sur trois chapitres.

Contexte pédagogique : les élèves ont déjà abordé la méthodologie de l’oral : présentation de l’épreuve, rappel sur les calculs et points de méthode qui font l’objet de la question sur 4 points. La séance se fait en groupe à effectif réduit.

Ressources

Déroulement détaillé

  1. Deux élèves ont été désignés en amont, sur la base du volontariat, mais en excluant d’office les élèves les mieux classés. Un élève se présente une demie heure avant la séance pour préparer un premier sujet, un second prépare un second sujet pendant que le premier élève passe.
  2. Variante : cela suppose que l’heure précédente soit libre, ou a minima un créneau de préparation proche mais court. Par ailleurs, il est utile de disposer d’une salle ou du CDI à proximité pour que le second élève prépare. Si cela n’est pas possible, un seul élève passe. Tout le monde prépare le sujet et un élève présente l’oral.
  3. L’exercice est présenté à la classe dans les conditions les plus proches de l’examen possibles. L’élève a disposé de 30 minutes de préparation et passe 20 minutes, face à l’examinateur. Les élèves sont au fond de la classe, derrière le candidat.
  4. A l’issue des 20 minutes de prestation, les élèves prennent la parole pour faire le bilan de la prestation puis l’enseignant résume les points forts et les points faibles du travail réalisé.
  5. Variante : les élèves qui l’acceptent peuvent être filmés et l’enregistrement leur est alors envoyé. S’ils l’acceptent, l’une de leurs prestations peut être revue et commentée en classe.

Évaluation
La séance fonctionne bien. Les élèves pour une part non négligeable ont pris l’exercice au sérieux et révisé en amont. Le travail permet de prendre conscience de la proximité d’un éventuel oral et des spécificités de l’exercice (importance de la questions sur 4 points, risque de faire une question principale trop courtes, difficulté à répondre aux questions ...). Le retour sur la prestation permet aussi de prendre conscience de certaines faiblesses à l’oral (faiblesse des contacts avec le correcteur par exemple) ou au contraire de qualités de présentation qui n’existent pas toujours à l’écrit. L’usage de la vidéo a été présenté comme optionnel, ce qui suscite peu de volontariat. En revanche, l’imposer risquerait de décourager les élèves les plus fragiles.

Auteur : François le Morvan